AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
BIENVENUE SUR LE FORUM DES CONVENTIONS
D.W.A. V : Les forges de Trytix, 2 & 3 juin 2018
La convention de la Guilde du Warp, 13 & 14 octobre 2018

Partagez | 
 

 historique de la chevalerie.

Aller en bas 
AuteurMessage
bigdaddy

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : monaco
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: historique de la chevalerie.   Mar 9 Juin - 20:23

texte tiré du site TARAN avec l'aimable autorisation de Patatovich le traducteur.
pour le texte avec photos et bien plus voir ICI : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ce texte date de l'époque RT c'est la première édition d'EPic.


Citation :

LES CHEVALIERS

Texte d'après le WD126, traduction Patatovitch

Les Chevaliers sont de puissantes machines de guerres monoplaces pseudo-humanoïdes de 10 à 15 m de haut dont le nom générique est commun aux eldars et aux humains. Cependant ils n’ont quasiment aucune autre ressemblance, mis à part le fait qu'ils vivent sur des mondes similaires. Les chevaliers eldars sont plus connus sous le nom d'exodites et les chevaliers humains sont stationnés sur les fameux mondes chevaliers, souvent liés à l'Adeptus Mechanicus.

Ses rapides engins ont combattu sur tous les champs de bataille depuis l'Hérésie d'Horus au service des hommes ou des eldars. Sur les mondes médiévaux où ces combattants sont recrutés, des modèles moins perfectionnés sont utilisés pour garder les troupeaux des imposants mégasaures. En temps de guerre, les nobles chevaliers et leurs machines marchent aux cotés des leurs. Avec leurs lances psychiques, ils distribuent la mort parmi leurs ennemis.

LA NAISSANCE DES CHEVALIERS ELDARS

(Cf. exodites)

Tout au long du Moyen Age Technologique, un nombre considérable de planètes furent découvertes par les eldars. Sur beaucoup d'entre elles, le long processus de terraformation fut initié et elles furent ensemencées des germes de la vie. Le projet des eldars était de créer de nouveaux mondes pour pouvoir les coloniser dans les millénaires futurs. Encore aujourd'hui, les eldars les appèlent "mondes vierges" ou "mondes de Lileath", du nom d'une de leur déesse.

Lorsque leur civilisation s'approcha dangereusement de l'apocalypse, des groupes d'eldars clairvoyants dénoncèrent la décadence généralisée et les cultes du Chaos. Ils abandonnèrent alors leurs mondes natals en vagues successives. Cet épisode fut appelé l'Exode ; du coup, ils se baptisèrent eux-mêmes exodites. Ces groupes voyagèrent longtemps et colonisèrent les mondes de Lileath, déterminés à échapper à la chute de leur race qu'ils avaient pressentie. A leur arrivée, les exodites se scindèrent en plusieurs clans, tous dirigés par une élite guerrière.

Ceux qui rejoignirent l'Exode venaient de tous les niveaux de la société mais ils étaient tous unis par leur détermination à survivre. Les exodites étaient un groupe qui avait conscience des dangers de l'indolence et de l'hédonisme pour la race eldar ; par choix, ils s'installèrent sur des mondes où la vie serait si dure que cela les préserverait du piège de la paresse. Ils réussirent à brider en eux la tendance profondément eldar à rechercher toujours l'intense émotion et la satisfaction intellectuelle et, ainsi, ils se sauvèrent de la Chute. Chez les exodites, l'intensité de la nature eldar se traduit par un attachement puissant au clan et une détermination à toute épreuve.

La lutte pour la survie sur ces mondes est permanente. Pour être capables de survivre à ces conditions difficiles, les exodites convertirent les gracieuses machines de guerre eldars appelés marcheurs de combat pour se déplacer sur leur nouveaux mondes. Ils s'arrangèrent pour hâter l'évolution de leurs planètes et firent émerger la vie du maelström primitif. L'élite guerrière dominante développa petit à petit un système de statut et d'honneur qui aboutit à une société connue sous le nom de Chevalerie eldar.

Après la Chute, les eldars des vaisseaux-mondes cherchèrent leurs frères qui les avaient précédé pour leur offrir une place à leur bord. Les exodites déclinèrent. Ils préféraient rester là où la vie était simple, rude et les dangers évidents plutôt que d'affronter les périls insidieux de l'aisance matérielle et l'atmosphère confinée des vaisseaux mondes. Cependant, ils nouèrent ensemble de nombreux réseaux d'amitié et d'échanges.

Les océans des planètes vierges sont recouverts de vastes lits d'algues. En plus de produire la nourriture nécessaire au commerce avec les vaisseaux-mondes, ces algues et la végétation luxuriante des jungles primitives nourrissent de dociles troupeaux de brontosaures appelés mégasaures, créés par clonage et ingénierie génétique. Ces bestiaux fournissent une viande appréciée riche en protéines. Les troupeaux sont gardés par les chevaliers et leurs machines. Ils les protègent contre les prédateurs et les dirigent de pâture en pâture. A l'occasion, les chevaliers de différents clans peuvent se disputer des points d'eau ou des frontières de territoire. Les combats prennent des formes ritualisées et leur but est plutôt d'aiguiser les compétences des participants que de provoquer un carnage.

LA VENUE DES HOMMES

Durant le Moyen-Age Technologique, des explorateurs humains voyagèrent à travers la galaxie à la recherche de planètes susceptibles d'être utilisées comme mondes agricoles pour nourrir l'immense population des mondes-ruches. Ils copièrent les techniques agricoles des exodites qui vivaient déjà sur des mondes découverts. Les eldars parlent de cette période comme de la Venue des Hommes. Les eldars encore puissants et les colons humains s'affrontèrent alors dans de nombreuses et sanglantes guerres pour la possession exclusive des planètes.

Lorsque celles-ci furent isolées pendant l'Ère des Luttes, elles devinrent des planètes sauvages. Une aristocratie guerrière s'y forma, imitant les sociétés exodites. Sur beaucoup de mondes, les clans eldars reconquirent le terrain perdu et menèrent de nombreux raids contre les humains. La richesse des clans humains et eldars est fondée sur leurs troupeaux et durant cette période, leur nombre fut extrêmement réduit du fait des raids incessants de part et d'autre. Comme il s’agissait de la seule source d'alimentation aisément disponible, ils restèrent primordiaux.

Alors que les eldars partageaient les tâches également parmi les membres des clans, les nobles humains instaurèrent un système féodal. Une sous-classe de Bergers ["Drovers"] s'occupa des troupeaux, car les nobles ne voulaient pas salir leurs mains avec un tel travail. La loi interdisit les armes sur les marcheurs des Bergers malgré la menace constante de pillards et de prédateurs. Les nobles leur imposèrent alors leur protection, interdisant toute chance de révolte.

Cependant, en cas de péril, chaque maisonnée peut rassembler de nombreux hommes à pieds ou montés sur des chevaux. Ceux-ci sont équipés comme toutes les forces de défenses planétaires des autres planètes et celle de la Garde Impériale (ils possèdent cependant moins d'équipement lourd à l'exception des Chevaliers eux-mêmes).

Quand un noble est devenu trop vieux pour la bataille, il donne son armure à son fils aîné. Les autres fils deviennent Veilleurs ["Warden" en VO]. Les veilleurs forment l'élément le plus stable des maisons nobles. Ce sont eux qui s'occupent de la protection des Bergers.

Sur nombre de mondes, les groupes d'artisans et de techniciens sont devenus les sujets des nobles les plus importants. Au commencement, ils entretenaient simplement les Chevaliers des nobles. Mais bientôt, ils s'unirent et parlèrent d'une même voix, menaçant de retirer leurs services de n'importe quel prince qui les vexaient. Ils instaurent eux-mêmes une liturgie des mystères de la technologie et furent appelés des Sacristains ["Sacristans" en VO]. Comme leur pouvoir grandissait, ils arbitrèrent les conflits entre les différents clans pour assurer qu'ils ne s'auto-anéantissaient pas dans de vaines querelles. Les maisonnées ne peuvent pas se permettre des guerres d'usure et des génocides entre eux car d'autres dangers menaçant leur survie sont omniprésents. Enfin, les Sacristains s'imposèrent presque partout comme des prêtres et théorisèrent les vertus d'honneur, de devoir et de courage transmises par tradition de génération à génération. Avec l'acceptation de ces valeurs, la noblesse fut nommé Chevalerie.

En plus de la menace des clans hostiles, la Chevalerie doit se battre constamment contre les rapides carnosaures qui attaquent les troupeaux. Les carnosaures sont des prédateurs carnivores particulièrement dangereux créés suite à des mutations monstrueuses provoqués par des périodes d'activité Warp intense. Quand une telle bête est aperçue, toute la Chevalerie lance des recherches pour la trouver et la détruire avant qu'elle ne se reproduise. La chasse de ces bêtes aiguisent leurs compétences de combattant.

LA REDECOUVERTE

Des milliers d'années plus tard, ces planètes furent rattachée au nouvel Imperium. Lorsque le rogue trader Jeffers les redécouvrit, il mentionna leurs habitants sous le nom de Chevaliers, insistant sur leurs vertus chevaleresques. Il souligna la valeur de ces mondes pour l'Empire comme une source d'alimentation et de guerriers. L'Administratum partagea ses vues et découvrit rapidement les autres mondes Chevaliers. A leur grande satisfaction, ils ont constaté que 2/3 des mondes d'origine étaient toujours occupés par des hommes ayant reproduit peu ou prou le même modèle social. Les autres mondes étaient occupés par des Exodites et des Chevaliers Humains ou tenus exclusivement par des clans eldars fortement liés à des vaisseaux-mondes. Ces derniers échangeant des matières premières naturelles pour de la technologie.

La plupart du temps, les mondes Chevaliers furent affiliés à un monde-forge de l'Adeptus Mechanicus. Ils leur fournissent des vivres et les Sacristains furent placés sous le contrôle de l'Adeptus Mechanicus. Ces mondes ont été laissés avec un grand degré d'autonomie pourvu qu'ils produisent de la nourriture et qu'ils obéissent à l'ordre de mobilisation quand celui-ci est donné.

Le Culte Impérial a été présenté d'une telle façon que les chevaliers peuvent être invités à entrer en croisade au nom de l'Empereur. Les vieilles rivalités sont oubliées et les chevaliers (particulièrement plus jeunes) se rassemblent en maisonnée pour se battre avec les Légions Titaniques ou dans la Garde Impériale. Les jeunes nobles n'ont souvent pas leur propre Chevalier. Mais, s'ils se battent pour l'Imperium, c'est l'Adeptus Mechanicus qui leur offre. Les Chevaliers combattent d'habitude en unités rassemblant des nobles d'une même maison, et après la croisade, ils rentrent chez eux récompensés par le pillage et la machine sur laquelle ils ont combattu. Ils sont capables de manœuvrer le Chevalier de leur père et peuvent hériter, former leur propre maison ou devenir Veilleurs. Normalement, les Veilleurs restent sur la planète-mère pour protéger les biens de la famille mais si nécessaire, ils peuvent être présent au combat, compensant leur âge par une ténacité stoïque. Parfois, les Chevaliers s'accompagnent d'hommes d'armes. Ceux-ci sont re-équipés selon la Légion ou le Régiment dans lequel ils servent. Ils troquent alors leurs chevaux pour des motos et agissent en appui des Chevaliers ou comme scouts pour la Légion.

Durant l'Hérésie d’Horus, des Chevaliers se sont battus des deux côtés. Beaucoup de mondes-chevaliers qui firent allégeance au maître de guerre ne se rendirent à l'Imperium qu'après des décennies ou même des siècles d'une lutte armée effroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bigdaddy

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : monaco
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: historique de la chevalerie.   Mar 9 Juin - 20:24

la suite :
Citation :



LES CHEVALIERS

Les chevaliers sont contrôlés grâce à une liaison cérébrale directe du pilote à sa machine, comme tout les titans impériaux. Chaque machine possède une personnalité propre. Le Princeps (pilote de titan) comme le noble chevalier doit dompter sa machine ou s'allier avec elle, selon ses possibilités. Les titans et les chevaliers gèrent eux-même les tâches courantes comme le balancement et la marche, et les Princeps ne se concentrent que sur les choses plus importantes (tir, direction,…).

De même, les chevaliers eldars contiennent une pierre-esprit qui donne une personnalité pour la machine. Quand l'esprit de la machine est allié avec celui de son pilote, cela donne une grâce fluide à ses moindres mouvements, chose qui manque aux Chevaliers humains. Les pierres-esprits des Chevaliers eldars sont des artefacts antiques datant souvent du temps de la Chute et qui contiennent les âmes des héros morts depuis des lustres. Quand un chevalier eldar se lie avec sa machine, il échange une partie de sa conscience avec celle de la pierre. A cause de cela, les chevaliers eldars deviennent des personnages étranges parlant des langues archaïques et pour qui les âges anciens ont un caractère familier déconcertant.

Les Chevaliers humains n'ont pas de personnalité imprimée en permanence. Au lieu de cela, le chevalier est assis dans un trône dans lequel est imprimé certains aspects de sa propre personnalité. Le trône est connecté à la machine et peut être éventuellement transféré d'une machine à un autre. C'est fait assez rarement, sauf en cas d'endommagement grave ou si le chevalier veut devenir Veilleur, transmettant son vieux Chevalier à un parent plus jeune. L'impression d'une personnalité sur un trône est une étape longue et parfois dangereuse. C'est devenu un rite de passage vers l'age adulte pour les jeunes nobles. Quand il est assez âgé, un noble qui veut devenir écuyer entreprend une veille dans la chapelle ou la sacristie de la famille. Il reste assis dans le trône qui deviendra sien toute une nuit. Il est entouré par les trônes antiques et les bannières de ses ancêtres, qui lui rappèlent la longue tradition d'honneur et de chevalerie que l'on attend qu'il maintienne. Le processus d'impression a tendance à exagérer les aspects dominants de la personnalité du jeune noble, particulièrement ce qu'il éprouve pendant sa veille. S'il est effrayé, l'empreinte sera toujours effrayée, créant une machine difficile à contrôler au combat. Si le noble est fâché contre quelqu'un (un frère qui l'a raillé avant sa veille par exemple) l'empreinte de personnalité détestera toujours cette personne, même si le noble revient à de meilleurs sentiments.

Quand un pilote meurt, son trône conserve son caractère. Personne ne peut l'employer avant que le nouveau pilote n'aient à nouveau imprimé sa personnalité dans le trône. Il est cependant toujours possible de communiquer avec les personnalités successives du trône. C'est pour cela, qu'ils sont souvent placés dans la chapelle de la famille en liaison directe avec les ancêtres du clan. C'est un immense déshonneur pour maisonnée de perdre des trônes au combat. Les autres membres du clan feront n'importe quoi pour les récupérer.

Notons que les machines désarmées employées par les bergers ne sont pas contrôlées de la même manière. Elles sont pilotées par liaison cérébrale directe comme les Dreadnoughts, cela les rendant moins rapides que les engins des nobles. Le marcheur de combat "Sentinelle" employé par la Garde Impériale est en fait une copie de ces machines à toute épreuve, adaptée pour le combat avec un complément d'armement.

Quoiqu'il y ait beaucoup de conceptions différentes de Chevaliers, une particularité commune à tous -sauf chez les veilleurs- est la lance. La lance est une arme à aire d'effet courte portée développée pour la garde des Mégasaures. Elle affecte les systèmes nerveux de ces mornes géants. Pour cela, elles doivent être très puissantes, et au combat les lances employées par les chevaliers déchargent toute leur puissance en un seul tir. La lance est toujours montée sur le viseur des Chevaliers, cette pratique a donné aux chevaliers la réputation de pouvoir tuer d'un seul regard.

Les chevaliers sont des machines de guerre rapides, capables de se déplacer rapidement à travers le champ de bataille, pour employer au mieux leur puissance de feu dévastatrice. Ils sont fréquemment utilisés en avant garde de la formation principale ou pour sécuriser une position importante. Pendant la bataille, ils peuvent effectuer des manœuvres de contournement pour attaquer les flancs ou les arrières de l'ennemi. Ils peuvent aussi faire office de réserve mobile pour bloquer les percées ennemies ou affronter les menaces inattendues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bigdaddy

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : monaco
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: article du white dwarf français sur les chevaliers :   Mer 10 Juin - 6:59

une copie de l'article parue dans un white dwarf français à l'époque de la sortie de titan légion :
Citation :


Les MONDES CHEVALIERS
Chaque monde chevalier est inféodé à l'adeptus Mechanicus des mondes forges, liés par un serment sacré prêté des siècles auparavant. En temps de guerre, chaque Monde Chevalier envoie des centaines d'hommes et de machines combattre pour l'Adeptus Mechanicus partout où il se bat. En échange, les Monde Chevaliers prospèrent, bénéficiant de la protection de l'Adeptus, de la technologie et des 2quipements auxquels ils n'auraient pas accès autrement.

Certains Mondes Chevaliers sont habités par de nombreuses familles nobles tandis que d'autres sont dominés par une seule. Sur les planètes dotées de plus d'une famille, les rivalités pour s'attirer les faveurs du Monde Forge sont importantes et donnent parfois lieux à des conflits localisés. Toutefois, quelles que soient les rancœurs personnelles, lorsque le Monde Forge appelle sous les armes, tous les chevaliers combattent côte à côte, comme des frères contre les ennemis de l'humanité.

TYPES DE CHEVALIERS
Il existe à travers tout l'impérium une multitude de type de chevaliers, utilisés pour des diverses tâches. La gamme va des lents mais lourdement armées châtelains jusqu'aux rapides et meurtriers Lanciers. Cela signifie que les chevaliers peuvent sur le terrain accomplir un grand nombre de tâches d'appui pour les légions titaniques ou l'Adeptus Mechanicus. Avec leur taille réduite et leur grande vitesse, ils peuvent entreprendre des missions de reconnaissances vitales, des attaques de flanc ou d'autre tâches d'appui auprès des gigantesques titans.

Certaines maisonnées comportent plusieurs classes de chevaliers, tandis que d'autres préfèrent se limiter à un seul type. La maison Khord, par exemple, originaire du monde forestier d'Avalane VI, n'est équipée que de chevalier Lanciers. Leur vitesse et leur agilité est essentielle pour aborder le relief tourmenté de leur monde.


LES MAISONNÉES AU COMBAT
Certaines maisonnées combattent parfois en une seule unité mais les chevaliers spécialisés sont le plus souvent répartis en détachements. ces unités de Lanciers, Bannerets ou autres sont rattachés à d'autres maisonnées comme appui. Ce n'est qu'au cours des batailles importantes que des maisonnées entières de ces chevaliers sont envoyées au combat en unités complètes. Une maisonnée qui va au combat ornée de ses emblèmes et de ses bannières est un spectacle vraiment impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xeti

avatar

Nombre de messages : 131
Age : 36
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: historique de la chevalerie.   Mer 10 Juin - 8:26

Voici le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vers l'article de Taran.
Merci de nous faire rêver avec ce projet de fou. J'ai hate de voir ça en septembre.

Xeti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.terraludis.org/index.php
bigdaddy

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : monaco
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: historique de la chevalerie.   Lun 15 Juin - 13:41

paragraphe du livre titan légion consacré à l'historique de Mondes Chevaliers

page 12
Citation :

LES MONDES CHEVALIERS
Les flottes des technoprêtres trouvèrent une galaxie anarchique, où les anciennes confédérations humaines de planètes indépendantes n'existaient plus. Ils constatèrent que les eldars devaient aussi faire face à une dégénération sociale. Beaucoup avaient choisi la voie des dieux du Chaos et les mondes eldars tombaient en ruines. Certains avaient déjà choisis d'abandonner leurs mondes et d'établir de nouvelles colonies exodites. Les technoprêtres découvrirent également que les bandes de pillards orks dévastaient la galaxie, mettant à sac et détruisant tout sur leur passage.

Les mondes humains redécouverts par les technoprêtres n'avaient conservé en états que de rares vestiges de leur technologie. Ils s'étaient organisés en états féodaux, gouvernés par une aristocratie qui accueillit les technoprêtres comme des sauveurs attendus depuis longtemps. Les technoprêtres s'installèrent dans ces empires féodaux, ou mondes chevaliers, et choisirent des planètes riches en minéraux sur lesquelles ils pourraient reconstruire leurs industries. Ils établirent des liens commerciaux avec les chevaliers et obtinrent le droit d'explorer leurs ruines où il était parfois possible de découvrir d'antiques technologies. Les chevaliers fournissaient la main-d'œuvre et la sécurité contre les pillards orks et les avides colons exodites eldars. En retour, les technoprêtres leur donnaient des connaissances techniques et aidaient à la reconstruction de leur planètes.

Au fil des millénaires, les Mondes Forges devinrent puissants et les Mondes chevaliers s'épanouirent sous leur égide. Technoprêtres et chevaliers étaient dépendants et chaque monde forge devint le centre d'un empire constitué par un monde forge entouré de Monde Chevaliers. Les chevaliers apprirent beaucoup des technoprêtres et leurs sociétés devinrent peu à peu des civilisations sophistiquées. D nombreux Mondes Forges réussirent à garder des contacts sporadiques les uns avec les autres et l'obsession des technoprêtres pour la connaissance assurait le fait que dès qu'une découverte technique était exhumée, elle était inscrite dans tous les autels de la galaxie.

Le plus importante innovation que les technoprêtres apportèrent aux Mondes Chevaliers furent les machines de combat appelées justement chevaliers. Ces machines sont de petit titans monoplaces très mobiles, idéales pour le type de guerre pratiquées par la noblesse des Mondes Chevaliers. Aujourd'hui, ces chevaliers combattent aux cotés des titans et forment une réserve qui peut, en cas de besoin, être enrôlée dans les légions titaniques. Chaque machine est pilotée par un noble des Mondes Chevaliers : "un chevalier de chair dans un chevalier de fer", car ces sociétés ont gardé leur système féodal au travers des millénaires, l'accès à la technologie ayant permis à la noblesse guerrière de renforcer sa position sur ses mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: historique de la chevalerie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
historique de la chevalerie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DES CONVENTIONS 40K  :: Forums des Conventions 40k :: Modélisme :: Questions/Réponses-
Sauter vers: